Plus d’une cinquantaine de représentants des milieux culturel, municipal et communautaire étaient réunis le 12 avril à la Vigie de Saint-Jean-Port-Joli en réponse à l’invitation de la MRC de L’Islet pour alimenter la première politique culturelle régionale.

En effet, consciente de l’importance de la culture pour assurer un milieu de vie stimulant, dynamique et épanouissant, la MRC de L’Islet s’est engagée à élaborer une politique culturelle régionale. Cet outil servira notamment de guide pour orienter les décisions du conseil de la MRC de L’Islet en matière de développement culturel. Le conseil de la MRC de L’Islet souhaite ainsi reconnaître l’importance de la culture dans le développement de la collectivité et favoriser l’intégration et la planification des actions en matière de culture dans une perspective d’amélioration de la qualité de vie, d’attractivité territoriale et de rayonnement régional.

Bien qu’elle soit déjà reconnue comme un endroit où la culture est bien présente, le préfet de la MRC de L’Islet, M. René Laverdière, estime «qu’il est possible, par une concertation encore plus forte, de faire rayonner la culture et la région de L’Islet encore davantage et d’en faire un milieu de vie attractif où il fait bon vivre».

Alternant les ateliers, conférences et discussions, cette journée a permis de recueillir des informations qui serviront à analyser de quelle manière la culture peut être une solution à des enjeux sociaux, économiques, culturels et environnementaux. La politique culturelle régionale qui sera élaborée dans les prochains mois selon une vision globale de la culture sera accompagnée d’un plan d’action. Un comité culturel composé de représentants du milieu culturel a également été formé afin de soutenir la MRC dans cette démarche.

Patrick Hamelin, directeur général de la MRC de L’Islet, René Laverdière, préfet de la MRC de L’Islet, Geneviève Paré, coordonnatrice à l’aménagement du territoire à la MRC de L’Islet, Michel Vallée, conférencier, Lynda Roy, directrice générale du réseau Les Arts et la Ville, Antoine Guibert, expert pour l’implantation de l’Agenda 21 de la culture, David Pépin, Chargé de projet pour Les Arts et la Ville